Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi
  • Page :
  • 1
  • 2

SUJET :

je ne m'appelle pas Loubna Ahmed al-Hussein 06 Aoû 2009 12:52 #1

  • Jean Appriou
  • Portrait de Jean Appriou Auteur du sujet
  • en ligne
  • Cet utilisateur est bloqué
  • Cet utilisateur est bloqué
  • Messages : 2376
  • Remerciements reçus 109
je ne m'appelle pas Loubna Ahmed al-Hussein.....je suis membre des Hommes en Jupe!

Libération, le 5 Août2009
SOUDAN: Le procès d'une journaliste soudanaise, passible de 40 coups de fouet pour avoir mis un pantalon, tenue jugée "indécente", a été reporté au 7 Septembre.
Les centaines de personnes venues marquer leur soutien à Loubna Ahmed al-Hussein devant le tribunal de Khartoum ont été dispersées au gaz lacrymogène"


De temps en temps, on peut lire ce genre d'information dans les journaux.
Je suis révolté par cette info ET aussi de ne pas lire celle-ci:

Un militant de la liberté vestimentaire et plus particulièrement du droit de porter la jupe au masculin dans la dignité a été convoqué devant le juge des affaires matrimoniales par son épouse.
Elle lui reproche de "se déguiser en pervers, en homosexuel et en travesti"!
Le procès qui s'en est suivi n'a fait l'objet d'aucune protestation publique. D'autres hommes sont l'objet quotidiennement de menaces de coups, de divorce, d'humiliation et autres calomnies."


Ici, dans nos journaux, il n'est question que du Soudan et de Loubna Ahmed al-Hussein.
Je la soutiens évidemment ET l'homme en jupe!

"Mais tu mélanges tout! C'est pas la même chose!"
C'est vrai, ce n'est pas la même chose, nous ici on ne craint pas pour notre vie, encore heureux! Mais notre droit!
"Votre quoi?"
Notre droit!
Attends, tu rigoles? Ton droit? Ton droit de quoi? De mettre une jupe? De te déguiser en pédé? Tu plaisantes ou quoi?"

....de la profondeur du paradoxe.....

Jamais le port de la jupe par les hommes n'a été interdit en france!
Plus! Les femmes ont lutté pour avoir le droit de porter le pantalon, il y a un demi-siècle ou presque et elles l'ont obtenu sans que la loi existante l'interdisant n'aie été abrogée!

Et un homme, actuellement, porter la jupe?
C'est pour beaucoup d'entre elles, mariées ou non, et de leurs fils ou filles, "une véritable insulte, une tare d'homosexuel, une lubie de travelo, une indignité de père (...) !"

Elles qui ont lutté et acquis une liberté n'auraient obtenu en fait que le droit de déplacer les tabous et de les faire peser sur d'autres?

....piètre victoire! Signifie-t-elle encore quelque chose quand on voit ça?


Silence, on insulte! c'est la "modernité" de notre société "éclairée" qui permet cela.

Quid des allusions à l'homosexualité, le travestisme, la perversion et le statut de père?


Et puis, après tout, on n'est pas au Soudan, là-bas les choses sont bien plus sérieuses!


Je ne m'appelle pas Loubna Ahmed al-Hussein, je m'appelle Jean Appriou et je suis membre de l'association des Hommes en Jupe http://i-hej.com

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Re:je ne m'appelle pas Loubna Ahmed al-Hus... 17 Aoû 2009 18:55 #2

  • Yoelo
  • Portrait de Yoelo
  • en ligne
  • Membre platinium
  • Membre platinium
  • Messages : 838
  • Remerciements reçus 16
Comme tu as raison !!!

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Re:je ne m'appelle pas Loubna Ahmed al-Hus... 23 Aoû 2009 01:13 #3

  • Jean Appriou
  • Portrait de Jean Appriou Auteur du sujet
  • en ligne
  • Cet utilisateur est bloqué
  • Cet utilisateur est bloqué
  • Messages : 2376
  • Remerciements reçus 109
NB: merci pour les réactions privées de certains qui ont cru que je parlais de moi!

Il ne s'agit pas de mon cas, heureusement, mais d'une compilation de toutes les confidences des hommes en jupe, adhérents ou non, que j'ai pu lire ou recevoir.

La situation de certains d'entre nous est effectivement celle-là !
Ils n'aiment pas en parler d'eux-mêmes.
J'ai voulu le dire pour eux.

Nous, adhérents et sympatisants avons beaucoup de pain sur la planche!

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Re:je ne m'appelle pas Loubna Ahmed al-Hus... 25 Aoû 2009 23:52 #4

  • cyberjupe
  • Portrait de cyberjupe
  • en ligne
  • Cet utilisateur est bloqué
  • Cet utilisateur est bloqué
  • Messages : 97
  • Remerciements reçus 0
merci pour le geste jean.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Re:je ne m'appelle pas Loubna Ahmed al-Hus... 01 Sep 2009 22:09 #5

  • Mino
  • Portrait de Mino
  • en ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Messages : 542
  • Remerciements reçus 41
Il est quand-même évident que le conformisme vestimentaire masculin en Occident revêt des formes d'intégrisme. Je ne pense pas ici au vêtement en soi, mais notamment au système de pensée (les clichés) et à la réaction de certaines personnes, qui se mettent quasi-instinctivement à fermer leur visage et à vous ignorer du regard: 1ère forme de discrimination qui est de ne pas reconnaître votre existence, surtout chez les jeunes mamans soucieuses de donner la soi-disant meilleure éducation possible à leurs garçons, laquelle éducation devient asseptisée.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Re:je ne m'appelle pas Loubna Ahmed al-Hus... 21 Fév 2010 22:09 #6

  • Jean Appriou
  • Portrait de Jean Appriou Auteur du sujet
  • en ligne
  • Cet utilisateur est bloqué
  • Cet utilisateur est bloqué
  • Messages : 2376
  • Remerciements reçus 109
paru en juin 2009 sur Hubpages
Men In Dresses and Women In Red, The Cost Of Fashion Freedom | HubPages

Men In Dresses and Women In Red, The Cost Of Fashion Freedom

Updated on October 16, 2009

Recently one of my readers left a comment on a hub saying that it was all very well and good for women to fight for equality, after all, they started at the bottom so they had nowhere to go but up, therefore they had nothing to lose. Men, on the other hand, are apparently at the top of the food chain and so have something to lose. I thought this was an interesting point and I have pondered deeply before penning this response.

The notion that men can 'go down' as a group is probably incorrect in today's society. We are ostensibly egalitarian in our approach. As a single man against the world wearing a skirt or a dress to work might result in the loss of employment or bad treatment by one's coworkers, as well as a loss in dating and procreating opportunities. That's not an entirely invalid point. But its not stopping some men from taking action and wearing what they want to wear anyway. Some are even garnering international attention.

A fellow female hubber, Princessa, put me on to this group, Hommes en Jupe, a French group of men fighting for the right for men to wear skirts as normally as women.

You can read more about them here in this Huffington Post article.

"We're fighting against prejudice and cliches," says Moreau, a 39-year-old civil servant who quotes Virginia Woolf as a gender-bending inspiration. "Women fought for trousers; we're doing the same with the skirt."

Men, there is nothing to fear but fear itself, and being afraid of the battle is not good enough reason not to engage in it. Don't kid yourselves, the women who fought to wear trousers faced no less marginalization than you do. They faced no less pain, no less suffering, and no less anguish. In fact, there are still women fighting for basic fashion rights today.

This poignant photo shows an Iranian girl being arrested for daring to wear red clothing. No doubt she knew arrest and even beatings were a possibility when she stepped out that day, but she did it anyway. Why? I cannot hope to speak for someone who showed more courage in one day than I have in a lifetime just by getting dressed, but I wager she believed in her inherent right to wear whatever she wanted, and she was prepared to fight for that right.

Men who wear skirts, dresses and lingerie will not be arrested for it. Men who wear skirts, dresses and lingerie will not be taken to cells and beaten by police for wearing what they want to. Granted, they may suffer the sneers, stares and catcalls of the ignorant, some have even been attacked, but that is not a certainty and depends greatly on location.

So to those men who claim that they have more to lose than the women who fought for equal rights, I say don't kid yourselves. Those women faced abuse of all kinds, weathered the storm and won the rights for generations of women after them. Today in many places many women still display this kind of courage. If anything, the recent upheaval in Iran has demonstrated just how brave women can be.

And just how is the conflict in Iran related to men wearing panties? Simple. Both are battles for freedom. Men, just be glad yours can be won without blood in the streets.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Re:je ne m'appelle pas Loubna Ahmed al-Hus... 22 Fév 2010 16:55 #7

  • Alsachti
  • Portrait de Alsachti
  • en ligne
  • Cet utilisateur est bloqué
  • Cet utilisateur est bloqué
  • Messages : 732
  • Remerciements reçus 54
traduction de l'article:

Hommes en robes et femmes en rouge, le coût de la liberté en matière de mode,
par Hope Alexander

Récemment un de mes lecteurs laissa un commentaire sur un article disant que c'était très bien pour les femmes de lutter pour l'égalité, après tout, elles ont commencé tout en bas et ne pouvaient qu'aller vers le haut, elles n'avaient donc rien à perdre. Les hommes, d'un autre côté, sont a priori au sommet de la chaine alimentaire et ont donc quelque chose à perdre. J'ai pensé que c'était un point intéressant et j'ai bien réfléchi avant d'écrire cette réponse.

La notion que les hommes peuvent "aller vers le bas" en tant que groupe est probablement incorrecte dans la société actuelle. Nous sommes visiblement égalitaire dans notre approche. En tant qu'homme seul contre le monde entier, porter une jupe au travail peut conduire à la perte de son emploi ou d'un mauvais traitement de la part d'un collègue, ainsi qu'une perte d'opportunités en matière de relations amoureuses et de procréation. Ce n'est pas un point entièrement invalide. Mais cela n'arrête pas certains hommes d'agir et de porter ce qu'il veulent de toutes façons. Certains reçoivent même une attention internationale.

Une consœur "hubeuse" [ndt : un "hub" est un article du site hubpages.com], Princessa, m'a indiqué ce groupe, Hommes en Jupe, un groupe français d'hommes luttant pour le droit, pour les hommes, de porter des jupes de manière aussi ordinaire que les femmes.

Vous pouvez en lire plus sur eux [dans un] article du Huffington Post.

"Nous luttons contre les préjugés et les clichés," dit Moreau, un fonctionnaire de 39 ans qui cite Virginia Woolf comme une inspiration. "Les femmes ont lutté pour les pantalons; nous faisons la même chose avec la jupe."

Les hommes, il n'y a rien à craindre à part vous-même, et avoir peur de la bataille n'est pas une raison assez bonne pour ne pas la mener. Ne vous faites pas d'illusions, les femmes qui se sont battues pour porter des pantalons n'ont pas fait face à moins de marginalisation que vous maintenant. Elle n'ont pas affronté moins de douleur, moins de souffrance, ni moins d'angoisse. En fait, il y a toujours des femmes qui se battent pour ce droit élémentaire aujourd'hui.

Cette photo poignante montre une fille iranienne arrêtée pour oser porter des habits rouges. Aucun doute qu'elle savait qu'elle pouvait être arrêtée et battue quand elle est sortie ce jour-là, mais elle l'a quand même fait. Pourquoi ? Je ne peux prétendre parler pour quelqu'un qui à montré plus de courage en un jour que moi-même en tout une vie juste en s'habillant, mais il y a fort à parier qu'elle croyait en le droit inhérent de porter ce qu'elle voulait, et était prête à lutter pour ce droit.

Des hommes qui portent des jupes, des robes et de la lingerie ne seront pas arrêtés pour ça. Des hommes qui portent des jupes, des robes et de la lingerie ne seront pas jetés en cellule et battus par la police pour avoir porté ce qu'il veulent.
D'accord, ils pourront souffrir des ricanements, des regards et sifflets de la part des ignorants, certains ont même été attaqués, mais ce n'est pas une chose qui arrive forcement et ça dépend beaucoup de l'endroit où l'on se trouve.

Donc, aux hommes qui disent qu'ils ont plus à perdre que les femmes qui se sont battues pour l'égalité, je dis ne vous faites pas d'illusions. Ces femmes ont affronté des abus de toutes sortes, ont tenu le coup et ont gagné les droits de générations de femmes après elles. Aujourd'hui dans beaucoup d'endroits beaucoup de femmes montrent ce type de courage. S'il le fallait vraiment, le soulèvement récent en Iran a démontré au combien les femmes peuvent être braves.

Et quelle est la relation entre le conflit en Iran et les hommes qui portent des culottes ? C'est simple. Ces deux batailles sont pour la liberté. Les hommes, soyez content que la votre puisse être gagnée sans verser de sang dans les rues.

rajouté par le webmaster au lieu du fichier joint

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Re:je ne m'appelle pas Loubna Ahmed al-Hus... 14 Avr 2010 16:34 #8

  • Jean Appriou
  • Portrait de Jean Appriou Auteur du sujet
  • en ligne
  • Cet utilisateur est bloqué
  • Cet utilisateur est bloqué
  • Messages : 2376
  • Remerciements reçus 109

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Re:je ne m'appelle pas Loubna Ahmed al-Hus... 14 Avr 2010 18:50 #9

  • Alain 27
  • Portrait de Alain 27
  • en ligne
  • Membre platinium
  • Membre platinium
  • Messages : 967
  • Remerciements reçus 25
effectivement, avec l'interdiction du pantalon et de la jupe, reste plus que le sac...mortuaire?
heureusement c'est pas comme ça dans tous les pays musulmans, mais l'intégrisme wahhabite propagé par le satellite fait des ravages et on croise de plus en plus de fantomes belphégor.
le pb c'est que les lois leur interdisant de circuler vont les cloiter a domicile sans espoir de s'exprimer (pour celles qui n'ont pas fait ce choix, mais y ont été contraintes).
entre ça et les prêtres pédophiles et les cardinaux anti-homos, ça craint la religion actuellement.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Re:je ne m'appelle pas Loubna Ahmed al-Hus... 14 Avr 2010 21:22 #10

  • Yoelo
  • Portrait de Yoelo
  • en ligne
  • Membre platinium
  • Membre platinium
  • Messages : 838
  • Remerciements reçus 16
Les religions n'ont jamais fait avancer les choses, bien au contraire. Les religieux profitent du manque de culture et d'éducation pour imposer des règles qui ne reposent sur rien. Ils détournent des textes, les interprètent à leur manière pour générer la crainte et l'obéissance afin de contrôler et manipuler des peuples. Quand on entend les déclarations du pape ou de ses sous-fifres, ou des imams, on voit qu'ils sont tous aussi rétrogrades, chacun à leur manière.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Page :
  • 1
  • 2
Propulsé par Kunena