Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi
  • Page :
  • 1

SUJET :

écouter les autres pour comprendre 06 Mar 2021 09:37 #1

  • Alam
  • Portrait de Alam Auteur du sujet
  • en ligne
  • Membre senior
  • Membre senior
  • Messages : 68
  • Remerciements reçus 6
Bonjour à tous
Réflexion sur les hommes et les femmes se posant des questions sur la jupe homme ou sur l'habillement non genré tout simplement ou des hommes qui aimeraient se mettre en jupe, mais n'osent pas,
Il serait intéressant de les entendre, d'écouter leurs avis, qu'ils participent à des discutions avec nous,
beaucoup ne sont pas prêt à franchir le pas de mettre une jupe, mais sont "pour" cette évolution
La marche est trop haute pour beaucoup d'adhérer à l'assos homme en jupe, car "vu", comme si il y avait d'un côté des hommes porteur de jupe "farfelu ou pervers" très peu nombreux et de l'autre les autres "hommes normaux" s'habillant en homme , c'est la vision actuelle de la majorité je crois, c'est trop clivant,
Pour faire évoluer cette vision, il serait intéressant de discuter avec les partisans du non genré, des jeunes, puisque d'après l'émission zone interdite 1 sur 5 ne se sent ni homme ni femme, profitons de cet élan pour informer que le non genré c'est la jupe aussi bien pour l'homme que pour la femme, que le symbole "jupe pour femme, pantalon pour homme" ne devrait plus exister pour 1/5 des jeunes au moins
Qu'en pensez vous?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

écouter les autres pour comprendre 14 Mar 2021 07:41 #2

  • Mino
  • Portrait de Mino
  • en ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Messages : 451
  • Remerciements reçus 7
C'est effectivement une bonne idée Alam. Un sondage serait intéressant, mais faussé sur notre site fréquenté déjà par des hommes sensibles au port de la jupe. Je ne sais pas s'il existe des sites en ligne spécialisés dans les sondages de toutes sortes.
Concernant justement le sondage (?) que tu évoques mettant en lumière le fait que 1 jeune sur 5 ne se sentirait ni homme ni femme, tout dépend ce qui est entendu par cette affirmation. En effet, quelqu'un peut se sentir pleinement homme ou femme d'un point de vue génital, mais pas du point du vue des codes sociaux assignés aux femmes et hommes. C'est notamment ma position, et je pense que si la gente masculine avait la possibilité de penser aussi librement dès son plus jeune âge, il y aurait d'une part bien plus d'hommes en jupe ou robe, d'autre part beaucoup moins de transsexuels. Car ce qui est bien malheureux, c'est que notre société fait comprendre aux garçons ou hommes que s'ils veulent porter des vêtements ouverts, c'est que l'origine du problème est non pas culturelle mais individuelle, et donc qu'ils doivent se faire opérer pour être en conformité avec leur genre, ou bien être transgenres (cheveux longs et maquillage avec la jupe ou robe, féminine si possible). Ces options répondent à beaucoup d'aspirations individuelles, mais ne doivent pas être les seules proposées à un homme. Selon moi, ces pauvres "solutions" proposées reflètent la rigidité et l'indigence des modèles masculins valorisés, ainsi que la technicité de notre société qui a pris le dessus sur l'humain: nous ne nous écoutons plus entre nous et individuellement, sommes tournés toujours vers l'extérieur pour "faire nos preuves".

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

écouter les autres pour comprendre 15 Mar 2021 20:22 #3

  • Fabm91
  • Portrait de Fabm91
  • en ligne
  • Administrateur
  • Administrateur
  • Messages : 161
  • Remerciements reçus 20
Bonjour à tous,
Effectivement Mino, je suis tout çà fait de ton avis. Mais pour revenir sur la suggestion de Alam, la difficulté est en effet de trouver où s'adresser à ces fameuses personnes qui sont désireuses de pouvoir porter autre chose qu'un pantalon, mais ont peur de le faire, ou se croient victimes de dysphorie de genre.
De mon côté j'ai aussi réfléchi à la question, et je vous soumet plusieurs idées qui me sont venues dans ce contexte :

- On peut trouver plusieurs sites dédiés aux personnes transgenres, transsexuelles et simplement travestis ou cross-dresser, dont des sites de rencontres qui sont à priori très fréquentés. Cela prouve que de nombreux hommes se tournent vers cette voie, et probablement une (grande) partie d'entre eux à simplement envie de porter jupes, robes et chaussures à talons mais se travestissent pour passer plus "inaperçus", en cherchant au maximum à être pris pour une femme. Nous pourrions essayer de dialoguer avec ces personnes (sans proselytisme) en leur expliquant qu'il est tout à fait possible de porter ces vêtements au quotidien sans chercher à se travestir.

- On a parlé des nombreux jeunes qui ne souhaitent pas être rangés dans une catégorie "homme" ou "femme". Il faudrait peut-être trouver une approche plus large que le seul manifeste d'"homme en jupe" pour leur parler, ainsi qu'à tous ceux et celles qui se posent simplement des questions sur l'habillement et le genre en général. Par exemple créer une nouvelle page facebook, ou un blog, dédié plus largement à ce thème, quitte à rechercher ceux qui peuvent déjà exister et à prendre contact avec eux afin de montrer que nous existons, et que nous sommes prêts à aider tout ceux qui souhaitent se libérer du carcan des vêtements genrés, mais ne savent pas trop comment s'y prendre.

Bref l'idée est de recenser tout les sites, pages, etc ayant un lien avec le thème, même pas forcément direct, mais où nous aurions de grandes chance de trouver un écho bien plus important que sur le seul site de l'association.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

écouter les autres pour comprendre 18 Mar 2021 22:23 #4

  • Avatar
  • Portrait de Avatar
  • en ligne
  • Membre senior
  • Membre senior
  • Messages : 49
  • Remerciements reçus 1
Avec courage ,je souhaite témoigner sur les sites de rencontres des TRANS . Je me suis inscrit en 2019 sur un site TRANS pendant 1 an en temps que homme avec des photos en pantalon, dans mon annonce aucune allusion de mon port de la jupe. Les profils TRANS opéré ou pas sont des personnes principalement des pays Asiatiques Thaïlande , Philippine. Les raisons sont un grand manque de femmes, et il semble gagner la planète entière. Je suis le témoins de se manque, puisque je suis célibataire depuis 11 ans, inscrit sur des sites de rencontres depuis 10 ans.
Pour moi plus la solitude est longue et pesante, plus on fait rentré du féminin dans sa maison. Je pense que les travestis, trans dans leur majorité des hommes ne renonceront pas à leur vêtement extrêmement féminin. Ces hommes ont compris que le féminin avait un certain pouvoir et suscitait les fantasmes.Ces hommes font ressortir leur part de féminité et y renoncer me semble peu probable.
Un personnage important, charismatique et médiatique pourraient faire avancer le port de la jupe, aujourd’hui je n’ai pas d’idée, mais sur les sites de rencontre , j’ai posté plusieurs photos de moi en jupe, avec un résultat encourageant puisque les femmes ne me placent que rarement en liste noir, une bonne PUB. Pour répondre Alam je discute sur les sites du port de la jupe.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

écouter les autres pour comprendre 19 Mar 2021 12:55 #5

  • Alam
  • Portrait de Alam Auteur du sujet
  • en ligne
  • Membre senior
  • Membre senior
  • Messages : 68
  • Remerciements reçus 6
C'est avec plaisir que je relis vos commentaires, je trouve très intéressant les réflexions de chacun, prolongeant ces discutions, on se pose tous les mêmes questions je pense; Pourquoi si peu d'homme en jupe dans la rue? est ce qu'il y a vraiment beaucoup d'hommes qui aimeraient porter la jupe? quelle approche pour discuter de cela avec beaucoup de monde? quelles personnes seraient plus sensible à notre démarche? et bien d'autres questions.
C'est en discutant qu'on avancera, je pense, moi je suis persuadé qu'il y a comme un déclic pour que certains hommes franchissent le pas, amorçant cette nouvelle coutume pour les hommes, les jeunes peuvent dynamiser le mouvement, mais aussi les créateurs de mode, les avant-gardistes de tout bord, ceux qui ont marre du seul pantalon sur l'homme, les naturistes sortant des aires dédiées à cela, sauront apprécier la liberté que procure la jupe, d'ailleurs j'ai eu l'expérience il y a quelques jours, étant à la plage naturiste malgré le peu de chaleur, quelques personnes y étaient, au moment de partir j'ai revêtu ma jupe, ma compagne m'a fait remarquer que beaucoup d'hommes me regardaient, deux se sont même levés pour mieux me voir.
Il est des endroits ou des moments plus propice pour se lancer dans l'aventure, en vacance par exemple, il y a les précurseurs donnant envie de suivre cette façon de s'habiller, souhaitons que beaucoup d'hommes suivent et que les arrière-pensées reculent.
A bientôt, Alam

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

écouter les autres pour comprendre 20 Mar 2021 07:19 #6

  • Mino
  • Portrait de Mino
  • en ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Messages : 451
  • Remerciements reçus 7
J'approuve l'idée répandue selon laquelle un style vestimentaire naît dans la rue: si nous ne nous montrons pas dans les lieux publics, rien ne changera. Les chasseurs de tendances arpentent discrètement les lieux fréquentés. Donc une plage est effectivement un "cluster" vestimentaire, ou stylistique, comme d'autres lieux!
Discutant hier avec une collègue à la cantine du port de la jupe par les hommes, celle-ci a dit notamment une chose simple que l'on a tendance à oublier: "si les femmes portent le pantalon, c'est qu'elles l'ont conquis." Les hommes intéressés ne doivent pas attendre sagement ou craintivement que la mode arrive comme par enchantement: ils doivent imposer leurs idées, leur(s) style(s) et petit-à-petit étendre leur liberté, plus ou moins facilement certes selon les contextes.
Quant au grand nombre de transsexuels en Asie du Sud-Est qu'Avatar observe par les sites internet, ne serait-il pas dû à une plus grande ouverture d'esprit dans ce domaine là-bas? Un documentaire diffusé il y a quelques années avait justement pour thème l'intégration réussie des transsexuels en Thaïlande.
D'autre part, je suis dubitatif sur le fait que des hommes se travestissent faute de présence féminine à la maison. En ce qui me concerne, je portais déjà jupes, robes et collants avant de rencontrer mon épouse, mais la vie avec elle, supposant au début de notre rencontre un renoncement à mes tenues non conventionnelles, n'a fait que rendre d'autant plus nécessaire ma liberté vestimentaire, comparant la sienne à la mienne, indigente, et vivant au quotidien ce que je considérais comme une injustice.
Enfin, les suggestions de Fabm91 sont excellentes. Reste à trouver le temps de les concrétiser, étant pour l'instant bien occupé notamment par le projet d'ouvrage, ainsi que les compétences pour la page Facebook ou le blog...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

écouter les autres pour comprendre 28 Mar 2021 12:13 #7

  • carlierphi
  • Portrait de carlierphi
  • en ligne
  • Membre junior
  • Membre junior
  • Messages : 38
  • Remerciements reçus 0
Bonjour à tous; Avec mon épouse , nous venons de passer une petite semaine dans une station balnéaire du sud de la France. Nous allions nous promener tous les jours . J'ai toujours porté de kilt que ce soit pour aller diner chez des amis ou dans la rue ou dans des commerces. Je n'ai jamais eu une réflexion ou une critique. La question que je me pose est la suivante : Puisque le kilt (vêtement unisexe) passe bien , voire même très bien de l'avis de mes client(e)s , ne serait-il pas préférable d'habituer "les gens" à ce vêtement que de vouloir porter des vêtements féminins qui pourraient choquer pour des non-avertis ?. Nest il pas préférable d'y aller "à tâtons" que de vouloir passer de suite du vêtement masculin au féminin ?
Je ne rentre pas dans la discussion " de se sentir homme ou femme " qui pour moi rentre dans un autre débat que celui du port de la jupe. Je porte le kilt car je me sens à l'aise dedans , point.
Qu'il s'appelle kilt , jupe , robe , machin ou truc qu'il soit pour homme , femme, ou pour n'importe qui et n'importe quoi, ce qui compte pour moi est mon bien être et pas ce qu'il représente ou être sensé représenter.
C'est surement aussi pour cela que je ne mettrais surement jamais de collants car si c'est pour retrouver les mêmes sensations qu'en pantalon, autant rester en pantalon.
Mon point de vue diverge peut être de celui de certains adhérents de HEJ mais étant adhérent également d'associations de porteurs de kilt, je pense que si l'on veut porter haut notre tenue vestimentaire, il faut "ratisser large" et ne pas se cantonner au débat "homme femme" vêtement homme ou vêtement femme, se sentir plus femme que homme, travesti etc etc qui pour moi est un autre sujet sociétal. Sujet dont on peut parler ici sans tabou et avec respect pour tous les genres mais avec des adhérents avisés et avertis pour ne pas" choquer " les hommes qui voudraient essayer de porter kilt ou jupe sans pour autant vouloir porter un vêtement féminin.
Mon amitié la plus sincère à tous les membres de l'association.
Philippe Carlier

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

écouter les autres pour comprendre 03 Avr 2021 07:48 #8

  • Mino
  • Portrait de Mino
  • en ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Messages : 451
  • Remerciements reçus 7
Bonjour,

La société, notamment grâce aux nouvelles technologies de communication, évolue vite. Il y a dix ans, je n'aurais jamais conçu mentalement un homme porter des chaussures à talons sans perruque ni fausse poitrine, bref sans qu'il soit un travesti. Aujourd'hui, à force de voir Mark Bryan s'assumer pleinement en jupes colorées, tailleurs femme, chaussures à talons et physique pleinement masculin, j'approuve cette tendance vestimentaire masculine qui n'est pourtant pas la mienne, comme les autres styles.
Je pense que c'est le fait d'oser, d'expérimenter, de bousculer les esprits qui fait changer les mentalités. Il est tout à fait heureux que des hommes comme toi, Carlierphi, s'épanouissent en kilt uniquement, style effectivement très masculin. Mais chacun a sa sensibilité et, à partir du moment où il se sent bien dans sa peau d'homme, je ne vois pas pourquoi limiter la forme du vêtement ou les couleurs. Le beau évolue selon les sociétés, donc le lieu et le temps. Il n'est qu'une représentation de notre cerveau, et voir la différence me fait du bien, m'humanise davantage, me fait progresser. Si l'homme s'approprie le vêtement et non l'inverse, il n'existe aucun problème, aucune limite. L'homme en jupe est divers, multiple: cette semaine, j'ai admiré un costume bleu, au tissu brillant et souple, que j'aimerai bien acheter et porter, car il était très élégant; mais j'aime également porter jupes, collants et robes, odes à la vie par la diversité qu'ils intègrent dans la garde-robe masculine en terme de sensation, de forme et de couleur, comme le pantalon est également un élément de diversité et de liberté. Nous luttons contre le conformisme: quelle est la légitimité d'une association à imposer encore moralement des règles guindant déjà la société? Notre association est un espace masculin de liberté, du point de vue corporel, sensuel et d'expression des sentiments. Qu'est-ce qu'être un homme: se conformer à des représentations bien conventionnelles pour se rassurer et rassurer les autres, et donc contribuer au conservatisme et à l'étouffement individuel, ou celui qui a le courage, l'imagination, la fantaisie de battre en brèche les conventions et les qu'en-dira-t-on, d'aller de l'avant. Etre un homme, c'est s'assumer pleinement en tant qu'homme. Aussi, je pense que la seule limite à notre association est le travestissement: un homme copiant l'anatomie féminine en s'ajoutant une fausse poitrine se trompe d'association. Pour le reste, ce qui nous humanisera, nous élèvera, nous construira, nous ouvrira l'esprit; c'est la diversité, et ce qui nous libèrera, c'est l'appropriation des lieux publics. "Unis dans la diversité": cette devise de l'Union européenne sied particulièrement bien à HEJ. Si notre association devenait un nouveau ghetto vestimentaire et cérébral, nous ne serions pas représentatifs de la société actuelle et perdrions notre essence : la liberté masculine, d'esprit et physique. A force de voir dans les médias, notamment du net, la diversité des individus, la population intègrera dans son esprit et socialement la différence. Le problème n'est pas individuel mais social, culturel.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

écouter les autres pour comprendre 04 Avr 2021 09:02 #9

  • Alam
  • Portrait de Alam Auteur du sujet
  • en ligne
  • Membre senior
  • Membre senior
  • Messages : 68
  • Remerciements reçus 6
Bravo pour ces belles paroles, merci pour cette analyse sur le vêtement homme et l'évolution de la société.
Félicitation ALAM

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

écouter les autres pour comprendre 04 Avr 2021 12:19 #10

  • carlierphi
  • Portrait de carlierphi
  • en ligne
  • Membre junior
  • Membre junior
  • Messages : 38
  • Remerciements reçus 0
Cher Mino. Que dire de plus ! tu as tout résumé , tu as tout dit... Ce texte devrait être connu dans beaucoup d'endroits et par beaucoup de personnes. La pensée s'élèverait !
Félicitations
Philippe Carlier

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Page :
  • 1
Propulsé par Kunena