Association des Hommes En Jupe
Adhérer sur HelloAsso
2018 blog
carte des membres HEJ

Témoignages de ruraux qui osent …

  • Jean Appriou
  • Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 8 ans 7 mois - il y a 8 ans 7 mois #46879 par Jean Appriou
Témoignages de ruraux qui osent … a été créé par Jean Appriou
HEJ vient de recevoir cet appel :

Bonjour,

Je suis parti de région parisienne depuis 4 ans et je suis devenu un commerçant dans un petit village de campagne. Je n'ose plus porter le kilt pour aller travailler de peur de perdre la clientèle qui me reste. J'aimerais avoir des témoignages pour savoir comment ça se passe pour d'autres commerçant.
Les rares clientes à qui j'en ai parlé ne pensent pas que se soit une bonne idée. Je suis coiffeur et l'avis de porteurs de jupe en milieu rural m'intéresse.
Cordialement.

Pascal ( le prénom a été modifié )


Si vous ne pouvez pas écrire sur ce site, vous pouvez expédier votre avis ICI , il sera mis en ligne.
Dernière édition: il y a 8 ans 7 mois par Jean Appriou.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 8 ans 5 mois #47044 par Cfratt
Réponse de Cfratt sur le sujet Témoignages de ruraux qui osent …
Bonjour,
Je fus un personnage important dans mon village. Maintenant, je suis à la retraite et quand j'ai commencé à porter le kilt il y a eu toutes sortes de réactions : rejet, critiques, admiration, ignorance...
Aujourd'hui, je peux porter le kilt, la jupe, la robe, sans provoquer de réactions sauf de quelques rares irréductibles, bornés. Je suis redevenu moi-même à leurs yeux et je m'habille comme je veux, comme tout un chacun.
Bon courage et n'oublie pas que le regard des autres ne concerne que les autres.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Chrislander

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 3 mois #50604 par Mino
Réponse de Mino sur le sujet Témoignages de ruraux qui osent …
Bonjour,

             Je n'habite pas en milieu rural, mais périurbain, qualifié souvent de "rurbain", ce que j'approuve tant du point de vue des paysages que des mentalités. La mentalité rurale du milieu périurbain s'exprime par celle des "anciens", mais également par l'esprit communautaire recherché par les non-originaires de la commune, ce qui engendre un certain repli communal et une certaine mise à l'écart des "vilains petits canards".
              Ainsi, l'homme en jupe que je suis suscite l'indifférence dans le centre-ville de Poitiers, mais moins il me semble dans la zone commerciale de ma commune (sauf dans un célèbre magasin à connotation culturelle et ceux d'électro-ménager, de par le type de clientèle certainement, plus ouverte), et encore moins en s'éloignant davantage de Poitiers. En effet, n'étant pas habitué à être regardé, j'ai été surpris, avant et après un spectacle donné dans une commune voisine, par le regard insistant de 3 adolescents situés devant moi, accompagné de "messes basses" internes et, je crois, de commentaires de la mère d'au moins l'un d'entre eux. "L'air de la ville rend libre", selon  un adage utilisé pour expliquer l'exode rural des femmes aux XIXè et XXè siècles. Le développement des moyens de communication doit pourtant réduire quelque peu l'opposition ville-campagne, même si celui des réseaux sociaux doit uniformiser notamment les plus jeunes. Par ailleurs, utilisant le train pour aller travailler, celui-ci, de par son parcours interurbain, est également un lieu d'anonymat, donc d'indifférence.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Chrislander

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 3 mois #50605 par JMichelSud
J'ai horreur des messes basses lorsque l'on parle de nous.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.