Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : Le regard des autres

Le regard des autres 10 Jan 2015 07:14 #51

Trop fort !!!
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Le regard des autres 31 Oct 2017 17:16 #52

Ouf, ça faisait longtemps que je n'avais pas passé une journée entière sans pantalon.
probablement depuis ma retraite et déménagement en Normandie, je ne sais plus.
En tous cas, j'ai profité du soleil le matin pour une randonnée en jupe, avec bas, gants et bonnet cause 2 degres au thermometre.
l'après-midi, achat du pain sans souci puis j'ai profité de la fete d'halloween pour ressortir mon kilt pakistanais noir un peu gothique pour aller au café.
bref, content de ma journée et de l'absence de réaction des commerçants et passants.
c'est vrai que dans les petites villes, à force on commence à etre connu, même si on ne tente tout partout et tout le temps...donc, osez, ça vaut le coup.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Le regard des autres 31 Oct 2017 18:11 #53

et j'avais oublié de faire part de mes visites à la piscine de Lisieux.
A la seule condition de supporter un maillot de bain pour se baigner (je sais c'est dur), aucun problème si on arrive en jupe courte et bas transparents.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Le regard des autres 01 Nov 2017 20:50 #54

Je porte exclusivement la jupe depuis 2009, le regard des autres ne pose plus de problème. En particulier passées les premières sorties où le manque de confiance et de repères dans une situation nouvelle, et des styles pas encore très maîtrisés, ont pu attirer ponctuellement un peu plus le regard, des incompréhensions et quelques critiques.

J'ai trouvé mes styles, je ne fais rien pour être spécialement discret, mes choix sont clairement visibles et totalement assumés, crinière en liberté, jupes de styles variés, été comme hiver, sandales ou bottes. Homme sans ambiguïté, libre, débarrassé des liens aux codes et modes actuels, je suis juste moi, avec probablement certains aspects rappelant d'autres époques plus anciennes. Ce n'est pas qu'un style, c'est une facette d'un mode de vie entier aujourd'hui.
ça crée pas mal de rencontres fortuites, de conversations inattendues et constructives, qui n'auraient jamais eu lieu avec une apparence "dans les normes". Un certain nombre de photos doivent d'ailleurs se balader sur le net, prises avec mon accord ou furtivement. Que du positif, donc.

Les rares blocages sont venus plus du milieu professionnel, comme l'écrivait Jerome en 2013 :
... le milieu professionnel où les chefs peuvent avoir peur que son service soit mal vu à cause de son employé qui ne s'habille pas "correctement" (je le mets bien entre guillemets).
Vécu texto comme décrit. Dans certains milieux, hors du costard-cravate hyper classique, pas de salut, même en cadre informel...

En pratique, je vois plus souvent des gens qui tentent de rapprocher ce qu'ils voient de repères connus pour eux, plutôt que le nier ou en remettre en cause le bien-fondé.
Juste aujourd'hui par exemple, en ce jour de célébration de la Toussaint, des personnes ayant remarqué quelqu'un "qui ne passe pas inaperçu", m'ont demandé si je faisais partie d'un ordre, ma jupe longue donnant en effet l'aspect d'un vêtement religieux, vu de dos.
Sinon, ce qui revient aussi régulièrement : "écossais" (classique...), "moine orthodoxe", "hindou", "Jésus".

Quelle liberté ! Etre soi, vivre comme on l'aime, accueillir pleinement la vie reçue. :)
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Jean Appriou, Bruce-Chris31

Le regard des autres 02 Nov 2017 14:07 #55

Ah le coup du religieux ! J'y ai eu le droit moi aussi avec mon hakama :laugh: ! Mais tu as de la chance, car je ne peux pas me targuer d'autant de "rencontres fortuites, de conversations inattendues et constructives". J'ai d'ailleurs l'impression que ce n'est pas la norme par chez moi ! Petite anecdote, sur une réplique assez révélatrice d'un certain esprit moderne, selon moi :

J'étais à un marché régional, quand j'ai vu un photographe me prendre en loucedé. :blink: J'étais en face de lui et je n'ai pas aimé son rictus : ça faisait vraiment genre je capte une curiosité en faisant style que je discute avec des potes. Un peu énervé par ce comportement peu respectueux, je vais donc lui demander de confirmer s'il m'a bien pris en photo et de la supprimer. Comme je lui fais moyennement confiance, j'insiste pour que cela soit fait devant moi. Il refuse et s'emporte. Je le laisse monter dans les tours, essayer de jouer au plus fort en gueule, monter sur un trottoir pour me dominer et toujours crier comme un goret. J'arrive à savoir qu'il est photographe pour une obscure gazette locale, ce dont il semble très fier. C'est ensuite qu'il me lâche la phrase qui tue "si vous ne voulez pas qu'on vous prenne en photo, faut pas vous habiller comme ça !" Et, bien sûr, c'est entouré, comme il se doit, d'un bel écrin de "je vous em..... !" Je ne sais pas mais... :P voir ce petit homme se donner autant d'importance, juché sur son trottoir, et m'affirmer péremptoirement de rentrer dans le rang, j'ai préféré lui tourner dans le dos et partir en riant bruyamment.

Mais je reste assez estomaqué d'un comportement aussi peu professionnel. Et je pense que malheureusement, tout le monde devient comme ça. On prend en photo ou vidéo, sans demander l'avis des gens... juste parce ça sort de l'ordinaire et qu'on veut partager tout de suite sur les réseaux sociaux. Le droit à l'image doit être une chimère... Et ce n'est pas forcément fait avec un mauvais fond, mais c'est énervant parce qu'au final, qu'est-ce que ça coûte de discuter avec les gens, ne serait-ce que pour leur demander leur accord ? :pinch: À croire que la politesse est devenue un article d'antiquaire...

Cependant, j'ai globalement l'impression que le quidam est totalement indifférent à ce que je porte. :unsure:
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Le regard des autres 02 Nov 2017 14:40 #56

Olala ! Le droit à l'image quand on se promène dans la rue, ostensiblement habillé d'un pantalon ou d'une jupe, faut pas compter dessus !
D'ailleurs, existe-t-il ? J'en doute très fortement.

Quant à moi, j'ai été pris en photo dans la rue des milliers de fois depuis 2008, année où j'ai totalement abandonné le pantalon.
S'il fallait faire la course à tous les photographes, il me faudrait changer de métier.

Pour moi, être pris en photo subrepticement, ça me faire sourire, au contraire.
Et quand il m'arrive de croiser le regard du photographe, en général j'exhibe un magnifique sourire.

Je place cela dans la case visibilité, augmentée de «tu vois les hommes en jupe sont des gens comme les autres»

Très souvent, après un parcours en ville (courses, rdv, etc) je suis rentré quasi hilare tant les gens sont curieux assumés, curieux cachés ou qu'ils en ont pour deux ou trois siècles pour s'en remettre.
Je vous l'assure, parfois je vais en ville exprès pour récupérer un peu le moral quand celui-ci fait défaut !

Quant à me mettre en colère, non. Certes il m'est arrivé de recevoir - TRÈS RAREMENT - des insultes, mais je me fais un honneur de demander à l'auteur pourquoi il a un problème avec ma jupe et d'aller consulter si ça ne s'arrange pas.

Moi les journalistes, ils m'ont plutôt demandé de faire un article sur moi, et quelques fois en première page. J'ai toujours eu le droit de refuser, bien heureusement.
Dernière édition: 02 Nov 2017 14:43 par Jean Appriou.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Le regard des autres 02 Nov 2017 15:36 #57

Bonjour Jean,

Dans mon cas, le problème n'est pas tant la photo en elle-même, mais sa diffusion. Comme tout le monde, j'ai le droit de ne pas vouloir que mon image ne soit pas divulguée sur je ne sais quel réseaux sans mon consentement. Et ce, que je porte un kilt ou autre chose.
Quand je suis en reconstitution, c'est acquis que je serai "mitraillé" et que ça sera posté sur le web. Tant pis si c'est avec le qualificatif de "7° compagnie", je me livre à une activité publique, c'est le revers de la médaille. Quand je marche dans la rue, non : c'est ma vie privée.

Pour le reste, j'ai une considération bien basse pour tout ces "photographes de l'ombre"... surtout quand ils agissent dans mon dos. Et rassure toi, dans ce cas-là, je ne perds pas mon temps avec ces lâches safaristes.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Le regard des autres 02 Nov 2017 17:20 #58

Le droit à l'image ça existe, et il est même très encadré, croyez-en un photographe amateur depuis bientôt 50 ans. Le plus difficile étant de le faire respecter.
Si quelqu'un vous prend en photo, même à votre insu, si cela reste pour "la conso personnelle" du photographe, on ne peut trop rien dire. Ce qui est attaquable devant la justice, c'est la diffusion ou l'exposition dans un lieu public, l'exploitation à des fins commerciales... Et là les peines encourues sont très lourdes.
En théorie, quand on photographie une personne en vue des cas sus-cités on est sensé lui faire signer une autorisation écrite. Le plus souvent dans la pratique étant de demander oralement, avec le sourire, en expliquant brièvement ce que l'on souhaite faire. Et le plus sympa dans ces cas là, c'est de donner des tirages des photos au sujet.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Onortokilt
Temps de génération de la page : 0.169 secondes
Propulsé par Kunena